Pol Amb Voyage

Blog d'actualités et news de Marrakech

Header

Quand un fabricant d’automobiles se met à la trottinette électrique

25 octobre 2016


Peugeot est sûrement l’un des plus grands fabricants d’automobiles en France et dans le monde. Lors de la présentation de son SUV 3008 relifté, le fabricant en a profité pour faire découvrir au monde sa 
trottinetteelectrique qui porte le nom de e-kick, ainsi qu’un vélo électrique qui porte le nom d’e-Bike. Ces deux engins sont conçus dans l’optique de parcourir le dernier kilomètre en zone urbaine. Dans notre environnement actuel, se rendre en ville et surtout au centre-ville peut devenir assez contraignant du fait des embouteillages. C’est ce qu’on appelle le dernier kilomètre, qui est un véritable casse-tête pour tous les fabricants d’automobiles. Les constructeurs Audi et Ford ont proposé un vélo et une trottinette, tous deux électriques, qui peuvent être rangés dans le coffre et Peugeot semble suivre le même exemple. La trottinette proposée par Peugeot a été conçue par le studio de design Design Lab en partenariat avec Micro qui est un expert dans la conception de ce type de produits.

Le vélo proposé par Peugeot est pliable et bénéficie d’une assistance électrique, cette machine a été conçue par Peugeot lui-même. La trottinette électrique e-Kick de Peugeot affiche un poids de 8,5 kg et utilise une batterie lithium-ion pour son fonctionnement. Le moteur de cet engin est installé sur la roue arrière et propulse la trottinette à une vitesse de 25 km/h pour 12 km. Grâce au frein moteur, il est possible de recharger la batterie, un peu comme sur les voitures électriques. Pour ceux qui apprécient déjà les trottinettes et plus particulièrement la marque Micro Mobility, la trottinette E-Kick leur fera certainement penser à la trottinette E-Micro One.

La raison principale de cette ressemblance entre les deux trottinettes électriques est la base constituée du socle et de la batterie, qui est le même sur les deux engins. La potence et les poignées sont signées Peugeot Design Lab. Afin d’éviter les encombrements, la trottinette E.-kick est dotée d’un bras-guidon qui se replie. Un brevet a d’ailleurs été déposé pour ce bras-guidon qui donne la possibilité de replier les deux poignées afin qu’elles ne forment qu’une seule et que l’engin soit facilement transportable. L’E-Kick peut être rechargée en 1 heure de temps sur une prise domestique. L’engin sera disponible sur le marché à partir du quatrième trimestre de l’année 2016, au coût approximatif de 1 190 euros. Le constructeur précise que les prix ne sont pas encore définitifs, mais on sait déjà que la station de recharge sera commercialisée séparément, au prix de 320 euros.

Les commentaires sont fermés.