Pol Amb Voyage

Blog d'actualités et news de Marrakech

Header

Quelques conseils pour prévenir le MAM lors d’un trekking au Maroc

07 juin 2017


Très souvent lorsque l’on se lance dans une randonnée en montagne, on ne sait pas quels sont les véritables risques encourus. Certes, il y a les animaux sauvages et les plantes dangereuses, mais il y a aussi les intempéries et un mal peu connu appelé le mal aigu des montagnes. Que l’on soit adulte ou enfant, on est tout aussi bien soumis à ce mal qui fait son apparition après le seuil des 3500 mètres d’altitude. Durant un trekking au Maroc on peut être victime de ce mal. Le mieux est de se renseigner à ce propos, en consultant  le site http://www.aventure-berbere.com , car comme on le dit si bien prévenir vaut mieux que guérir. Le mal aigu des montagnes se décline en trois niveaux : le niveau le plus faible qui entraîne des maux de tête que vous pouvez rapidement soulager avec de l’aspirine ou du paracétamol, un niveau secondaire dont les symptômes sont des nausées, des pertes d’appétit, une humeur très irritable, un léger étourdissement, enfin le niveau le plus fort de la maladie qui se manifeste avec des œdèmes pulmonaires et parfois cérébraux. À ce stade, le MAM peut tuer très rapidement.

Quelques règles à suivre pour éviter le MAM


Lorsque vous entreprenez un trekking au Maroc, vous devez suivre quelques consignes de base, qui vous éviteront d’être victime du MAM, surtout si vous comptez aller en altitude. L’une des règles principales est d’évoluer en altitude progressivement, une étape après l’autre, environ 300 à 500 mètres d’altitude par jour. Deuxièmement, ne faites pas trop d’efforts, même si vous vous en sentez capable, cela ne facilite pas l’acclimatation.  Troisièmement, il est conseillé de boire beaucoup d’eau et de s’assurer que ses urines restent claires. Ne consommez surtout pas de somnifères pour vous endormir. Autre règle importante, si vous vous sentez mal en altitude, partez du principe que vous souffrez de MAM, ne pensez pas que vous avez mal à la tête à cause du soleil ou que l’on vomit parce qu’on a mangé quelque chose de pas frais. C’est le MAM ! le déni de diagnostic peut souvent entraîner des conséquences très graves.

Dernière règle à respecter lors d’un trekking dans les montagnes au Maroc, il ne faut jamais laisser une personne souffrant de MAM toute seule, au risque de la retrouver morte quelques heures après. Si vous vous sentez mal, arrêtez tout de suite de monter et reposez-vous. Beaucoup de gens font usage de Diamox pour venir à bout des problèmes d’acclimatation, ce médicament se retrouve en pharmacie. En cas de persistance des symptômes, le mieux est de redescendre et de reprendre la montée après la disparition de ces derniers. Si les symptômes persistent, renoncez à poursuivre le trek. Sachez que l’acclimatation et la condition physique sont deux choses différentes, certes il est bien d’être suffisamment entraîné, mais cela ne protège pas du MAM.

Les commentaires sont fermés.