Pol Amb Voyage

Blog d'actualités et news de Marrakech

Header

Découvrez quelques terrasses agréables non loin de votre hôtel à Marrakech

11 octobre 2017
Découvrez quelques terrasses agréables non loin de votre hôtel à Marrakech


De nombreux lieux vous permettent de vivre pleinement votre séjour dans un hôtel à Marrakech en visitant le site http://www.locationdesvacances.com/decouvrez-la-medina-en-residant-a-marrakech/ . Ce sont des lieux où vous pouvez découvrir la culture locale, où vous pouvez vous relaxer, où vous pouvez vous détendre et oublier les soucis de votre quotidien. Déjeuner sur une belle terrasse fait partie des activités qui vous apportent de la satisfaction lorsque vous séjournez dans un hôtel à Marrakech. Vous pouvez y déguster un bon repas marocain ou boire un cocktail alléchant aux multiples saveurs, en respirant l’air doux et frais de la cité ocre. De nombreux lieux de la ville ocre vous offrent cette perspective-là, nous en présenterons quelques-uns dans cet article, ces espaces vous permettront de passer des moments intéressants durant votre séjour.

Les terrasses qui vous feront rêver à Marrakech

Le lounge O’Sky fait partie d’un hôtel à Marrakech et offre un panorama magnifique, parce qu’il propose la terrasse la plus haute de toute la cité ocre. Le lounge O’Sky est un bar situé sur le toit de l’hôtel Renaissance. De cette terrasse il est possible de voir la chaine de montagnes de l’Atlas. Cette terrasse offre également une belle vue de la mosquée de la Koutoubia et est assez fréquentée par les résidents de Marrakech, qu’ils soient locaux ou touristes. Allez dans le quartier Guéliz, sur le boulevard Mohammed V pour trouver ce lieu particulier et déguster des tapas avec vos proches. Le sky bar Wow est aussi un bar avec une terrasse intéressante qui offre un panorama intéressant sur Marrakech. Cette terrasse a été conçue par l’italien Maurizio et est semblable à un coin de paradis.La terrasse du sky bar wow est devenue avec le temps un jardin suspendu avec des fleurs blanches magnifiques dont émanent des parfums délicats. Cette terrasse offre le cadre idéal pour observer le coucher du soleil installé dans un canapé confortable en cuir blanc en dégustant un bon tajine ou une tasse de thé à la menthe. Alors, en sortant de votre hôtel à Marrakech faites-y un tour et découvrez une vision différente de la cité ocre, une vision pleine d’émotions de sensations et de satisfaction pour vos sens. À Marrakech vous apprendrez à profiter des petits plaisirs de la vie, à passer des moments précieux en toute simplicité. Marrakech vous ouvre ses bras et ses portes et vous permet de passer des vacances inoubliables. 

Découvrez les jardins de la Ménara à quelques minutes de votre hôtel à Marrakech

11 octobre 2017
Découvrez les jardins de la Ménara à quelques minutes de votre hôtel à Marrakech


La ville de Marrakech abrite des lieux incomparables, des lieux qui sont à la fois beaux, très culturels et permettent aux visiteurs de se ressourcer après tous les tracas du quotidien. Parmi les lieux incontournables que vous pouvez découvrir à proximité de votre hôtel à Marrakech sur le sitehttps://www.sejour.org/Afrique/Profiter-d-un-sejour-royal-au/ , nous vous recommandons les Jardins de la Ménara. La Ménara est un grand jardin dans lequel on retrouve plus de quarante espèces d’oliviers. C’est un point de verdure au sein du béton qui constitue la ville de Marrakech. Si vous cherchez un endroit calme pour retrouver votre sérénité et votre paix intérieure, c’est là que vous devez vous rendre, pour une balade ou pour un pique-nique avec des proches. 

Les jardins de la Ménara ont été conçus et réalisés vers 1147 sous la dynastie des Almohades. L’étang que l’on y trouve et même les jardins ont été installés pour faciliter l’irrigation des oliveraies qui se trouvaient autour de l’espace. De nos jours encore, le bassin est alimenté par un système hydraulique datant de cette période et qui permet de faire venir l’eau des montagnes qui se situent à environ 30 kilomètres de la cité ocre. On retrouve dans le jardin un pavillon saadien qui dispose d’un magnifique toit en forme pyramidale et de couleur verte. Ce pavillon a été construit au 16e siècle quand le sultan Abdar-Rahman Ibn Hicham a décidé d’y faire son palais pour la saison estivale. Les familles et les couples passent beaucoup de temps dans cet espace qu’ils apprécient de visiter. Le jardin se trouve dans le quartier Hivernage où on trouve de nombreux grands hôtels de Marrakech. 

Profitez pleinement de votre visite et découvrez les sentiers qui serpentent le bassin. Profitez également de la vue que vous aurez sur la chaîne de l’Atlas, précisément les montagnes du Haut Atlas. Si vous envisagez de visiter les jardins de la Ménara, il est important de savoir qu’ils sont ouverts tous les jours de la semaine, à partir de 8h30 jusqu’à 18h, le programme peut changer selon les saisons. Des horaires qui vous permettent de sortir de votre hôtel de Marrakech pour prendre un peu d’air frais. Comptez 5 dirhams symboliques si vous souhaitez visiter le réservoir. La visite du pavillon par contre, vous coutera 20 dirhams. Vous pouvez solliciter les services d’un guide afin qu’il vous raconte l’histoire de ce lieu, et les anecdotes que l’on ne retrouve pas dans les livres.

Quels sont les critères de sélection des pilotes de taxi moto à Paris ?

19 juin 2017
Quels sont les critères de sélection des pilotes de taxi moto à Paris ?

Le métier de pilote de taxi moto à Paris est loin d’être aussi simple que l’on pourrait le croire. Les sociétés sont de plus en plus exigeantes sur les critères qu’ils exigent des pilotes, afin d’assurer la sécurité des passagers et clients, mais aussi celle des pilotes, des engins et par ricochet de l’entreprise. Bien évidemment l’un des premiers critères qui seront considérés dans la sélection d’un pilote de taxi moto est son expérience en moto. Le candidat doit avoir son permis moto depuis au moins 10 ans et ne justifier d’aucun sinistre depuis au moins 5 ans. Ensuite il est important que le candidat soit un passionné de moto, car n’oublions pas qu’il passera des dizaines d’heures par semaine sur cet engin. La passion dans ce cas, ne devrait pas faire fi de la prudence et de la sécurité. Il s’agit d’un service de transport de passagers, du coup la sécurité passe avant tout. Les passagers n’ayant en général pas une grande expérience avec ces engins, il est important de pouvoir les mettre en confiance et de leur assurer un trajet sans encombre. 

Afin de mieux gérer ses itinéraires, un pilote de taxi moto à Paris voir sur le site http://www.bluebird-privileges.fr/ doit maitriser l’ensemble de la ville dans laquelle il travaille, ainsi que ses environs. De cette manière, il pourra facilement aller d’un point à un autre et se concentrer sur la conduite. Le GPS n’est pas toujours fiable selon les professionnels. Une fois que le recruteur a validé les critères de conduite, de connaissance de Paris, de présentation et autres, il est temps de passer au test de conduite. Le test de conduite peut tenir sur 1 ou 2 heures. L’objectif de ce test est de vérifier que le candidat sait susciter la confiance chez le passager, qu’il a une bonne capacité d’adaptation sur le véhicule et qu’il allie prudence et réactivité vis-à-vis des pièges de la route. C’est aussi l’occasion de voir sa capacité à reconnaître un itinéraire. 

Pendant ce test, le candidat doit rejoindre différentes adresses au hasard dans la ville et ses environs. Le recruteur reste attentif à son comportement face aux autres usagers de la route, son utilisation des clignotants, la fluidité de sa conduite, etc. autant de critères qui caractérisent un bon pilote de taxi moto à Paris. C’est seulement après avoir réussi toutes ces épreuves que le candidat peut gagner la confiance de son recruteur et devenir un bon pilote. Ces éléments nous permettent de constater que ce n’est pas un métier que l’on peut faire du jour au lendemain, il faut être préparé à l’avance.


Quelques conseils pour prévenir le MAM lors d’un trekking au Maroc

07 juin 2017
Quelques conseils pour prévenir le MAM lors d’un trekking au Maroc


Très souvent lorsque l’on se lance dans une randonnée en montagne, on ne sait pas quels sont les véritables risques encourus. Certes, il y a les animaux sauvages et les plantes dangereuses, mais il y a aussi les intempéries et un mal peu connu appelé le mal aigu des montagnes. Que l’on soit adulte ou enfant, on est tout aussi bien soumis à ce mal qui fait son apparition après le seuil des 3500 mètres d’altitude. Durant un trekking au Maroc on peut être victime de ce mal. Le mieux est de se renseigner à ce propos, en consultant  le site http://www.aventure-berbere.com , car comme on le dit si bien prévenir vaut mieux que guérir. Le mal aigu des montagnes se décline en trois niveaux : le niveau le plus faible qui entraîne des maux de tête que vous pouvez rapidement soulager avec de l’aspirine ou du paracétamol, un niveau secondaire dont les symptômes sont des nausées, des pertes d’appétit, une humeur très irritable, un léger étourdissement, enfin le niveau le plus fort de la maladie qui se manifeste avec des œdèmes pulmonaires et parfois cérébraux. À ce stade, le MAM peut tuer très rapidement.

Quelques règles à suivre pour éviter le MAM


Lorsque vous entreprenez un trekking au Maroc, vous devez suivre quelques consignes de base, qui vous éviteront d’être victime du MAM, surtout si vous comptez aller en altitude. L’une des règles principales est d’évoluer en altitude progressivement, une étape après l’autre, environ 300 à 500 mètres d’altitude par jour. Deuxièmement, ne faites pas trop d’efforts, même si vous vous en sentez capable, cela ne facilite pas l’acclimatation.  Troisièmement, il est conseillé de boire beaucoup d’eau et de s’assurer que ses urines restent claires. Ne consommez surtout pas de somnifères pour vous endormir. Autre règle importante, si vous vous sentez mal en altitude, partez du principe que vous souffrez de MAM, ne pensez pas que vous avez mal à la tête à cause du soleil ou que l’on vomit parce qu’on a mangé quelque chose de pas frais. C’est le MAM ! le déni de diagnostic peut souvent entraîner des conséquences très graves.

Dernière règle à respecter lors d’un trekking dans les montagnes au Maroc, il ne faut jamais laisser une personne souffrant de MAM toute seule, au risque de la retrouver morte quelques heures après. Si vous vous sentez mal, arrêtez tout de suite de monter et reposez-vous. Beaucoup de gens font usage de Diamox pour venir à bout des problèmes d’acclimatation, ce médicament se retrouve en pharmacie. En cas de persistance des symptômes, le mieux est de redescendre et de reprendre la montée après la disparition de ces derniers. Si les symptômes persistent, renoncez à poursuivre le trek. Sachez que l’acclimatation et la condition physique sont deux choses différentes, certes il est bien d’être suffisamment entraîné, mais cela ne protège pas du MAM.

La réquisition d’immatriculation pour un Riad à vendre à Marrakech

16 mai 2017
La réquisition d’immatriculation pour un Riad à vendre à Marrakech


Une réquisition d’immatriculation c’est le processus pendant laquelle un demandeur dépose un dossier de réquisition à la conservation foncière. Pour que sa demande aboutisse, le dossier doit contenir certains éléments. On doit par exemple y retrouver le statut complet de la circonscription, l’affirmation de la possession, la description de l’immeuble et sa localisation, et enfin les droits qui existent sur l’immeuble http://lemondeimmo1.webnode.fr/ . Cette réquisition peut être déposée par un propriétaire de Riad à vendre à Marrakech ou tout autre propriétaire de tout autre type de bâtiment. D’autres personnes peuvent entreprendre cette démarche, notamment le copropriétaire, le bénéficiaire des droits liés au bâtiment, le bénéficiaire de servitudes foncières, sous réserve du consentement du propriétaire. Précisons que le représentant légal d’une personne dans l’incapacité d’exercer ses droits, ou d’un mineur a le droit de déposer une réquisition d’immatriculation en leur lieu et place. Le représentant légal peut le faire dans le cas où ces personnes détiennent des droits qui les autorisent à faire une telle réquisition s’ils en avaient été capables.

Le demandeur donne au responsable de la conservation de la propriété foncière le dossier complet, et ce dernier lui remet en échange un récépissé comprenant son nom et prénom, son lieu de résidence, sa qualité, son état civil, sa nationalité, si cela est nécessaire des informations sur son statut matrimonial et le régime auquel il a souscrit. Dans le cas d’une requête en indivision, les mêmes informations sont transcrites pour chacun des coindivisaires, en mentionnant la part qui revient à chacun d’entre eux. Et ceci, même dans le cas où le bien est un Riad à vendre à Marrakech. Si le demandeur est une entreprise (personne morale), il faut inscrire son nom, son siège social, sa forme juridique et le nom du représentant légal. On doit aussi mentionner le lieu de résidence du requérant au lieu de conservation foncière du secteur où se trouve l’immeuble. Les références de la pièce d’identité du requérant. Une description assez précise du bâtiment pour lequel on sollicite l’immatriculation ainsi que celle des constructions et plantations que l’on y retrouve, sa nature, ses limites, sa contenance, sa situation, les noms et adresses des riverains, etc. 

Il faut aussi savoir si le propriétaire a été dépossédé de son Riad à vendre à Marrakech, si c’est le cas il faut préciser les circonstances de la dépossession. On doit également retrouver dans ce dossier une estimation de la valeur du bâtiment au moment du dépôt de dossier. Il est important de préciser également les droits réels immobiliers qui existent sur le bâtiment, en précisant les ayants droit, leurs noms, prénoms, qualités, lieux de résidence, état civil, nationalités et le nom de l’époux ou épouse s’il y a lieu, ainsi que le régime matrimonial. Dans le cas où le demandeur ne peut pas ou ne sait pas signer, il en est fait mention par le conservateur de la propriété foncière. Ce dernier certifie alors que la remise de la réquisition lui a été faite par le requérant et que son identité a été vérifiée.